Comme un banal Samedi.

Publié le par laprovencale

Ça va comme un Samedi

C'est-à-dire que je passe mon temps à crier, à m’énerver.

 

Être profondément ébranlée par ma vie.

Sentir que les jours qui passent nous criblent d’impressions, d'émotions, de questionnements, sur la vie, l'amour, le mariage, les promesses, le travail, l'intensité.

Vibrer viscéralement, en harmonie avec certains moments.

En laisser d'autres nous envelopper.

Toujours, questionner.

 

Chercher son souffle, ses repères.


Publié dans Je danse le moi....

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Enchantée de te rencontrer! Plein de courage lié à ce com!
Répondre
P
Te dire courage me parait inutile, trop peu...<br /> Juste te dire que l'amour peut faire de belles choses...<br /> Je te le souhaite...
Répondre
A
Très heureuse de te revoir chez moi, je connais bien ces questionnements là, avec l'age on apprend à les cacher un peu plus aux autres..<br /> Je t'ajoute dans mes liens de ce pas avant d'oublier.<br /> Bises à toi
Répondre