Y cogiter dans la journée, et même dans mes rêves !

Publié le par laprovencale




En me lançant dans cette aventure du blog

Il fallait bien que j’y pense

Est ce que tout cela a un sens, tout ce temps que je consacre, cette détermination lucide et instinctive, tout cet abandon, ce partage, cette ferveur, ce besoin et aussi cette inventivité que je met dans ces notes diffusées ici sur mon blog, par cet autre moi-même qui n'est autre que moi .

 

On se pose des questions, voir même on se culpabilise, parce que cela parait virtuel.

Qui me lit ?

Qui cela intéresse ?

Et moi suis-je vraiment cette femme là ?

 

Je fais 10 billets dans ma tête quand j'en publie 1

Ecrire et attendre à ce point là, cela fait peur, en premier à soi-même ; on se surprend à attendre les réactions des internautes, on les espèrent.

Vraiment !

On se surprend à y cogiter dans la journée.

Et même dans mes rêves !

Publié dans Je danse le moi....

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Je me pose les mêmes questions que toi quand j'écris mon blog..<br /> Mais tu vois, tu y es venue et tu l'as lu ;)<br /> Merci pour ton passage :)<br /> Bonne journée à toi!
Répondre
L
c'est vrai que quand on post,on y pense un peu toute la journée....et on se jette sur le premier ordi qui passe pour voir les commentaires!<br /> bises
Répondre
A
c'est une vraie question, le blog prend une place dans notre vie, on attend, les petits mots, les compliments, les critiques, on se demande pourquoi moins de coms un jour et plus un autre jour, on devient accro...c'est une dépendance dont il faut se méfier, un vide que l'on espère combler, en dehors de la raison que nous mettons en avant du partage...
Répondre
V
j'adore votre blog que je visite regulierment<br /> continuez a ecrire pour vous et pour notre plaisir
Répondre
L
Tout d'abord, merci beaucoup d'avoir fait un tour dans mon monde un peu tordu...<br /> Vous savez, ce n'est pas vraiment le sens pour les autres qui importe, c'est surtout le sens pour soi. Il y a des mots qui ne demandent qu'à sortir, et bien, qu'ils sortent. Que ce soit sur la toile ou un papier au fond d'un tiroir, qu'importe, le but restera le même: soulager, décharger, évacuer. Cela permet également de prendre du recul par rapport à soi, aux autres, à y voir plus clair. <br /> Les commentaires font plaisir et réchauffent le coeur, mais l'important n'est pas là. Un blog c'est égoiste, et alors ? Tout le monde n'a pas les moyens ou le temps d'évacuer tout ce qui peut encombrer l'esprit.<br /> Alors, continuez à écrire, pour vous, prioritairement.
Répondre