Ça a commencé avec ces hémorroïdes.

Publié le par laprovencale

 

 

Hier soir, juste avant de dormir

Comme depuis des semaines et des mois..

Il me raconte ses hémorroïdes

Mais je m’en fous, moi de ses hémorroïdes

Je m’en tape

Qu’il me lâche avec

Et après tout qu’il se les bouffes

En brochette, même

Tiens des hémorroïdes en brochettes

Lui, qui est adepte du gore, il va se régaler.

 

Mais je m’éparpille là

Apres ce énième rappel de son tréfonds, je me suis décidée à écrire ici ou à décrire ce que je vis au quotidien avec cet homme là.

Mais le pire dans l’histoire c’est qu’il freine des 4 fers pour se marier

J’ai l’impression de l’emmener quelque part entre la prison et la gueule ouverte de requins.

 

Alors que moi ma robe est déjà commandée….. !

Et les chaussures, le chapeau, le sac les bas, enfin tout

Ma famille et sa famille averties

Et la date gravée au fer rouge dans mon cœur

Oui ici, là à gauche !

Moi j’y serai

Mais lui, pas si sur ……

 

Mais qu’est ce que je fous avec un mec comme lui ?

J’étais une jolie blonde, née en Provence, remplie d’illusions.

Je vivais dans une belle ville Varoise, garnie de soleil et entourée de ma famille

Qu’est je fais ce jour là de m’inscrire sur un site de rencontre ?

 

Bref !  Toujours est-il que 6 mois après notre première rencontre, je débarquais ici à Paris avec deux grandes valises, et un  bébé dans le ventre.

A paris oui !

Et très vite, je commençai à perdre toutes mes illusions sur la vie, l’amour, le couple, et tralalala

Mon petit garçon est né

J’ai repris un travail

Et je suis resté.

 

Je l’aime – cet homme là

Là n’est pas la question

Il est brillant, charismatique, rigolo, excellent papa, intelligent, mystérieux et romantique

Je ne pourrais pas vivre sans lui

Et en même temps

Mais qu’est ce que je fous avec un mec comme lui ?

Dépressif mais sans espoir de guérison

Névrosé qui ne sort presque plus de notre chambre

Perdu entre internet, la PlayStation et une vie inventée sur Facebook

Amoureux de son lit, son oreiller et sa couette

Kleptomane qui confond les magasins avec son armoire

 

Je suis plus heureuse aujourd'hui qu'il y a cinq ans.

Mais je rêve d'autre chose.

Vraiment !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Mdr!!! Sacrés mecs! Dur de faire sans eux, et aussi dur de faire avec. Mais tu racontes d'une manière tellement drôle que c' est un plaisir de te lire :)Bon dimanche :
Répondre
C
Voilà.Je prends la lecture de ton blog dès le 1er article.
Répondre
L
1er ou second degré...on se le demande en te lisant ;-) je reviendrai bien vite lire la suite de tes aventures et te souhaite un mariage heureux !
Répondre
E
mdrrr! je me suis ecroulee en lisant tes articles! et oui, franchement, on ne peut pas vivre avec, mais pas non plus sans eux! hemoroides ou pas!
Répondre
M
Tu rêves de mieux ou d'autre chose ? Si tu arrives à répondre pour toi, fais-moi partager ta réponse pour tenter de m'aider à trouver les miennes, de réponses. ça sert à ça aussi le net ?
Répondre